Défi : j’arrête YOUTUBE pour revenir au blog pendant 30 jours (et voici pourquoi)

Nous sommes mi octobre 2019 et je me posais une question : après 4 ans sur YouTube et 2 vidéos par semaine (quoi qu’il arrive), qu’est-ce que ça ferait si j’arrêtais de publier des vidéos ?

J’ai en effet remarqué que le nombre de vues / abonnés n’est pas énorme, même si le peu de personnes qui regardent sont qualifiées et que je ne fais pas de publicité pour promouvoir mon contenu vidéo.

J’ai juste un ressenti étrange : est-ce que faire des vidéos est devenu juste une habitude ? Est-ce que ça vend vraiment ? Car la vraie donnée à observer n’est pas le nombre de vues par vidéo mais le nombre de ventes.

Après tout, la plupart des YouTubeurs ont aussi un blog à côté et ils retranscrivent leurs vidéos dessus. S’ils n’en ont pas, ils arrêtent YouTube et se mettent sur un autre format (1 email par jour, what apps, la publicité Facebook…) pour beaucoup.

Je pense que YouTube a toujours du potentiel mais beaucoup moins qu’avant. Trop de personnes créaient leur chaine YouTube et nous avons trop d’abonnements.

Nous ne regardons pas tout, à moins d’avoir un titre flûte à clic, mais ce n’est pas la personnalité de ceux qui créaient du contenu sérieux dans une thématique précise.

Le blog a quelque chose de personnel…que la vidéo n’a pas

Je ne sais pas vous, mais je me sens beaucoup plus proche d’une personne quand je lis un article qui raconte son histoire sans filtres, plutôt qu’une vidéo où j’ai l’impression que la personne se retient. J’ai alors cette sensation que je regarde une simple vidéo comme une « basique » interview de 50 min inside à la télé sur YouTube.

J’ai testé le format « journal intime » dans ma newsletter et je ne me suis jamais autant dévoilée par écrit que par vidéo. Par la vidéo, on est vulnérable par le ton de sa voix, par ses mains qui tremblent, par le regard, les yeux mouillés…alors que par écrit, nous avons beaucoup moins peur d’être jugé. Avez-vous déjà vu un journal intime par vidéo ? Moi non…

Sur un blog, nous sommes beaucoup plus à l’écoute de notre vraie nature, sans jouer un rôle, sans se prendre pour une journaliste d’Arte qui a bien bossé son dossier sur un mot clé de sa thématique.

Créer des vidéos YouTube : 1h45 de préparation pour 5 minutes de tournage

Je n’exagère rien dans la préparation : entre le fait de déjà trouver une tenue, se coiffer, se maquiller ou s’apprêter, régler la caméra, régler la luminosité, régler le micro. Ensuite, une fois le montage fait si aucun problème technique n’est là (oh bordel j’avais oublié de mettre le micro…allez on recommence!) il y a ensuite tout le montage.

Un blog demande beaucoup moins de tout cela : tu peux écrire en pyjama, le soir sans lumière, avec tes enfants qui crient à côté, personne ne le saura ! Et ton article peut tout de même être d’une grande qualité, personne ne verra l’envers du décor.

Je ne vous parle même pas des moments où il faut tourner une vidéo alors que tu viens d’apprendre une mauvaise nouvelle (qui se reconnait ? On est tous passé par là) et il faut faire « semblant » d’être de bonne humeur et faire comme si tout allait bien. Ce qui peut d’ailleurs créer une fausse image de « tout réussit aux entrepreneurs » alors que pas du tout. Nous avons aussi notre lot de soucis personnels à côté.

J’ai trouvé une façon spéciale de créer du contenu qui vend extrêmement bien…uniquement par écrit

Il y a quelques mois, j’avais trouvé une sorte de formule magique pour créer du contenu écrit qui vend extrêmement bien. J’en ai réalisé une formation « Trafic rémunérateur » qui expliquait comment j’écrivais un article de blog où je gagnais derrière entre 500 et 700€ après environ 100 lectures. Je prouvais bien entendu mes dires en filmant le jour de la publication de mon article et ensuite mon compte Stripe. C’était incroyable.

Cette formule « magique » je ne l’ai pas trouvé par hasard, j’ai énormément travaillé et étudié plusieurs sujets pour en arriver.à synthétiser un modèle à recopier. J’ai étudié le New-York Times, la structure des conférences TED, la psychologie du consommateur, l’influence positive et bien d’autres choses encore.

Je vais alors reprendre cette formation et écrire plusieurs articles et voir ce que cela donne. Je pense que je pourrais être étonnée et tordre le coup à cette idée qu’il « faut être sur YouTube quand on est entrepreneur ».

J’ai analysé mes ventes et c’est sur le blog que je vend le plus

Avant, j’avais le même lien pour ma formation sur le marketing d’affiliation sur tous les supports (Instagram, blog, youtube, Facebook). J’ai décidé de me créer un compte affilié pour tracer d’où viennent mes ventes.

Au moment de payer mes affiliés, une femme s’est démarquée clairement et je lui devais beaucoup d’argent ! Quand j’ai copié son email pour la payer sur Paypal, je me suis rendue compte qu’il s’agissait de…moi ! Avec mon lien d’affiliation spécial !

J’ai vraiment été étonnée de voir à quel point je faisais autant de ventes sur mon blog alors que je n’avais qu’une vingtaine d’articles ! Ceci est dû à mes articles spéciaux grâce à la formation trafic rémunérateur mais aussi parce-que quand on tape Nina Habault ou Mademoiselle Webmarketing dans google c’est mon site qui apparait en premier.

J’ai même décidé de déléguer la retranscription d’une quinzaine de mes vidéos YouTube sur mon blog.

Je suis timide et l’écrit m’a toujours correspondu beaucoup plus

J’étais la dernière de ma thématique à me lancer sur YouTube car j’étais terrifiée, beaucoup trop timide pour me lancer sur YouTube !

Je suis aujourd’hui très à l’aise pour cela mais j’ai tourné pas loin de 500 vidéos alors c’est un peu normal aussi. Au début, j’ai dû prendre sur moi !

Je n’avais qu’une seule peur : qu’une personne que je connaisse dans la vraie vie tombe sur mes vidéos. Ce fût rapidement le cas pourtant, sur mon autre chaine YouTube « web étudiant » et j’étais honteuse. Je ne savais plus où me mettre même si je faisais semblant d’assumer pleinement cela devant les personnes qui m’en parlaient.

Aujourd’hui, tout le monde est au courant dans mon entourage, mes parents, mes amis et ils m’encouragent. Ils ne se moquent pas, surtout quand ils savent combien ça me rapporte ahah !

Si j’arrête YouTube pendant 30 jours, c’est parce-que j’ai déjà une communauté…

Si je n’en avais pas, je créerai une chaine YouTube tout de même car c’est indispensable. Mais j’ai fait le tour aujourd’hui de pas mal des mots clés et je pense que je serai bien positionnée pour un bon moment.

Je veux tester le fait de créer une relation un peu plus profonde avec mon audience par l’écrit, je vais me dévoiler beaucoup plus dans les articles à venir. Il y a aussi beaucoup de salariés qui me suivent et il n’est pas aisé de suivre ce que je dis sur une vidéo YouTube pendant leur temps de travail, c’est beaucoup plus « discret » sur un site internet.

Et puis j’aime bien écrire…ça me vient tout seul ! Je parle alors beaucoup plus avec le coeur, sans chercher de structures rigides comme j’avais tendance à le faire avec beaucoup de mes vidéos. Ici, c’est plus naturel et peut-être qu’on me lira alors jusqu’à la fin.

Attention, je n’abandonne pas YouTube, je n’abandonne pas mes lecteurs qui me suivent uniquement sur cette plateforme, je vais juste faire une parenthèse de 30 jours sans publier sur YouTube. Et selon les résultats : Si par écrit me correspond mieux et les résultats sont là : je ne publierai plus qu’une seule vidéo par semaine sur YouTube. Si YouTube me manque et qu’aucune différence ne se fait sentir : je continuerai à publier 2 vidéos par semaine.

J’ai beaucoup de choses à vous raconter depuis mes débuts, et on va en parler ensemble, n’hésitez pas à commenter, je répondrai à tout le monde !

C’est parti pour ce défi…nous sommes le 14 octobre 2019 et il est 22h…je ferai un bilan le 14 novembre 2019.

Je vais essayer d’écrire 2 à 3 articles par semaine. J’ai hâte de voir les résultats !

Défi : j’arrête YOUTUBE pour revenir au blog pendant 30 jours (et voici pourquoi)
5 (100%) 4 votes
perdu.cm

5 Comments

  • Cantin

    Je viens de lire ton article et je rejoins ton avis ! Une vidéo YouTube s’arrête à tout moment alors que l’écrit nous insiste plus à rester à savoir ce que la personne veut exprimer. On est plus concentrer à tout lire, qu’une vidéo d’autres facteurs à côtés peuvent nous gêner … je t’ai laissé un message sur Instagram j’espère que tu prendras le temps de le lire

    • Mlle Webmarketing

      C’est exact 🙂 j n’ai pas vu ton message sur Instagram, relance moi si tu peux, beaucoup vont dans les indésirables

  • Véronique

    Hello Nina,
    C’est un positionnement qui se comprend très bien même si j’apprécie aussi beaucoup tes vidéos. Vas-tu tenter les podcasts que tu peux mettre aussi sur ton blog ? C’est pas mal aussi pour renforcer le lien avec ta communauté. À très vite sur le blog alors. 😊

    • Mlle Webmarketing

      coucou, non je n’aime pas trop faire des podcasts, j’en écoute quasiment pas non plus 🙂 mais peut-être plus tard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *