Créer son univers : ce que le concert d’ERA m’a appris concernant le marketing

Créer son univers et créer sa propre marque, c’est très important pour se démarquer de la concurrence.

La pédagogie et trouver de bons mots clés ne suffisent pas toujours, c’est que ce le groupe de musique ERA m’a rappelé lors de leur concert à Lille le Vendredi 6 décembre.

C’est un groupe que je détestais pourtant plus jeune. Je me souviens que ma mère faisait son ménage en écoutant leur album et je n’en pouvais plus d’entendre ces mêmes musiques très étranges avec une langue imaginaire (oui, la langue d’ERA n’est pas du latin mais une langue imaginaire).

Il y a bien entendu des chansons en anglais mais ce sont plutôt les musiques un peu plus modernes que celles à la base.

La personne qui découvre ERA pour la première fois peut penser qu’il s’agit d’une musique digne d’une secte : il y a plus de 30 personnes sur scène dont la plupart sont déguisés comme des moines à chanter en choeur, avec un décor très particulier qui peut faire peur.

Adorer ou détester : c’est la force de créer son propre univers

Si vous vous fondez dans le moule, si vous êtes une personne qui a la vie la plus normale du monde, avec des habits basiques, avec une coiffure basique, vous ne vous ferez pas remarquer mais par contre on n’aura pas d’avis particulier sur vous : la plupart des gens seront indifférents.

En revanche, si vous avez par exemple un discours choc, un décor très étrange et une façon d’amener les choses particulière alors il y aura 10 fois plus de chances que ce soit : on vous adore ou soit on vous déteste.

Lorsque je disais autour de moi que j’allais voir ERA en concert, on me répondait soit qu’ils adoraient ou soient qu’ils détestaient. Je n’ai eu aucun avis neutre. C’est ce qui constitue au final un groupe de fans très engagés. J’avais devant moi des anglais lors du concert. Les fans sont prêts à faire des milliers de kilomètres pour venir voir 1h30 de concert.

Avoir son univers fait parler de soi : idéal pour se faire connaitre

Personne ne m’a dit : « Je ne connais pas ce groupe de musique » ou alors il suffisait de dire : « C’est la musique du film les visiteurs ».

En effet, le fait de créer son univers fait parler de soi. Un groupe de musique qui ressemble à une secte, avec une langue imaginaire c’est un peu particulier dans le monde de la musique et les gens en parlent entre eux.

« L’univers visuel d’Era est le pendant de son inspiration musicale, il utilise des signes et des sentiments proches du religieux et de l’univers médiéval. Il explore une dimension universelle, un univers d’émotions, spirituel et mystique. Les chansons d’Era sont en une langue imaginaire proche du latin médiéval et en diverses autres langues, comme l’anglais ou l’arabe. » (source : Wikipédia)

Il suffit également de regarder les clips très particuliers qu’ils ont, c’est fascinant !

Les introvertis adorent créer leur propre musique

J’ai été très étonnée par le compositeur d’ERA : c’est un homme très introverti, mal à l’aise sur scène quand il s’agit de se mettre en lumière. Vous pouvez d’ailleurs voir sur ce lien l’une des seules interview de lui depuis 20 ans (même si cela ne dure que 2 minutes). Il préfère rester dans l’ombre pour être seul au maximum et s’imprégner des énergies des lieux pour composer et trouver l’inspiration.

Il explique notamment lors du concert à Lille qu’il a trouvé l’inspiration de sa chanson la plus célèbre « Ameno » en plein mois de novembre, en haut d’une tour d’un château où le vent faisait du bruit. Il a eu une révélation à cet instant et a écrit la musique en 15 minutes (véridique).

En 20 ans, le groupe ne s’était jamais produit en concert.

ERA : ce groupe a tout compris pour créer son univers

Ils ont une typographie bien précise pour le nom de leur groupe : ERA. Ils ont une langue spéciale, ils ont un rythme spécial, ils ont une voix spéciale. Le tout forme un univers cohérent mélangeant l’univers religieux et médiéval. A l’époque, aucune musique ne faisait référence à ce milieu. C’est aussi pour cela qu’ERA a tardé à créer un concert : Eric Lévi, le compositeur avait peur de ne pas recréer l’univers qu’il avait en tête en se limitant à une scène fermée.

Eric Lévi évoque que l’un des premiers film où les musiques d’ERA pouvaient correspondre est le seigneur des anneaux et plus récemment l’univers de Game of Thrones.

Cela me fait penser également à un univers bien particulier : l’univers d’Harry Potter. L’auteur avait pensé à chaque petit détail pour créer un univers très particulier. Les fans sont d’ailleurs dans leur bulle quand ils lisent les histoires du petit sorcier.

C’est aussi ce que Mickael Jackson avait : un univers bien particulier.

Si vous êtes entrepreneur, créer son univers est une excellente chose. Cependant, inutile d’aller aussi loin dans les détails qu’ERA car il y a beaucoup plus de concurrence en matière musicale que dans votre thématique sur internet (à mon sens).

Dans l’univers musical, c’est le cas de le dire, il faut avoir son propre univers pour ne pas être oublié dans les 5 ans. Après tout, cela n’est pas un hasard si ERA est là depuis 20 ans et a toujours un immense succès.

Et vous ? Quel est le groupe de musique qui vous inspire le plus dans votre vie et pourquoi ?

perdu.cm

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *