Comment faire de l’affiliation sans site internet ?

Vous voulez lancer votre business en affiliation, mais vous n’avez pas de site ? Vous partez déjà avec un handicap, sans audience, sans crédibilité et surtout sans site web, c’est trop ! Vous êtes découragés sans même avoir commencé. Je me rappelle quand j’ai postulé à différentes plateformes, et j’ai vu mes candidatures refusées, car je n’avais pas de site internet. Mais est-il possible de faire de l’affiliation sans site ?

Je me suis toujours posé cette question, car beaucoup font de l’affiliation sur leur site. Je n’avais pas de site, et par-dessus tout, je ne connaissais rien aux réseaux sociaux. J’avais la tête dans le guidon en quelque sorte, j’étais persuadé qu’il fallait un site web pour réussir. Jusqu’au jour après m’être formé au marketing, j’ai compris une chose. Un site est juste un moyen parmi d’autres pour attirer du trafic, il doit être optimisé pour capturer des leads et rien d’autre. 

Du coup, comment faire de l’affiliation sans site ? Certains vont penser qu’il faut prendre le lien et le mettre un peu partout. Poster sans arrêt sur Facebook, dans les commentaires de YouTube ou des blogs. Mais je vous arrête tout de suite, ça ne fonctionne pas. Certains guignols pseudo-formateurs appellent ça du growth hacking, moi j’appelle ça du spam ! Il faut créer un tunnel de vente et construire une liste de contact.

Mais alors où est-ce que je pourrais promouvoir mon lien ?

Les réseaux sociaux

Si vous n’avez pas de blog pour faire de l’affiliation, je vous recommande d’en créer un. Il va vous permettre de créer du contenu et développer votre stratégie sur le long terme. Avoir un blog permet d’avoir des revenus passifs grâce au SEO, si vous avez bien travaillé votre référencement. C’est une stratégie à long terme qui permet d’avoir beaucoup de trafic ciblé de manière organique. Mais que faire maintenant pour faire de l’affiliation sans blog ? 

Développer vos réseaux sociaux est une bonne manière d’avoir du trafic gratuit sur le court et moyen terme. Vous pouvez tout de suite avoir du trafic vers vos liens affiliés, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut faire n’importe quoi.

Dans un premier temps, je vous recommande de choisir un seul réseau social pour commencer à développer votre business en ligne. Tout dépend de votre cible, si vous avez une agence digitale, LinkedIn est plus approprié. Sinon de manière générale, commencez par Facebook et instagram. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il faut aller là où se trouve les gens intéressés par votre offre. 

Les réseaux sociaux sont chronophages, vous pouvez passer tout votre temps en ayant l’impression de travailler alors que vous n’apportez aucune valeur ajoutée à votre business. Vous devez automatiser le maximum de tâches possibles.

Facebook

Facebook, c’est le réseau social, le plus utilisé et le plus commun. On trouve un peu de tout, il faut donc l’utiliser pour promouvoir vos liens. Avant de vous lancer, lisez attentivement la suite. Tout d’abord, avant de penser à mettre vos liens à droite et à gauche. 

  • Commencez par créer un profil professionnel avec une photo de couverture de votre entreprise, une description, des images,…
  • Intégrez des groupes Facebook et commencez par apporter de la valeur.
  • Les gens vont s’intéresser à vous et à ce que vous faites. Et à ce moment-là, que vous allez proposer vos offres.

Il y a plusieurs façons d’utiliser Facebook, soit vous utilisez votre profil comme une page Facebook. Ou alors, vous créez votre propre groupe ou vous rejoignez d’autres groupes dans votre niche. Le but, c’est d’apporter des solutions et aider au mieux votre audience.

Instagram

Réseau social qui monte en puissance et qui peut booster vraiment votre business. C’est celui qui m’a rapporté le plus de clics vers mes liens, donc plus d’inscrits. Tout comme Facebook, sur instagram, c’est la qualité qui prime. Vous devez définir votre stratégie de contenu et proposer par la suite, du contenu de qualité. Il y a des étapes importantes à respecter pour réussir en affiliation.

  • Créer un compte professionnel et le paramétrer.
  • Travaillez votre description et faites un appel à l’action dans votre bio.
  • Choisissez bien vos hashtags.
  • Apportez du très bon contenu et ne vous contentez pas de reposter.
  • Faites de temps en temps des stories et parlez des produits que vous recommandez.
  • Dans votre bio, mettez juste votre lien vers votre page de capture.

Il est possible d’automatiser instagram avec des outils comme Alfred pour monter votre compte plus rapidement. 

Une fois que vous avez automatisé vos deux réseaux, c’est plus valable pour instagram que Facebook. Vous pouvez exploiter d’autres sources de trafic. Mon troisième réseau social est pinterest.

Pinterest

C’est le petit frère d’instagram, le principe reste pratiquement le même : poster des photos. Sur pinterest, vous pouvez faire de l’affiliation grâce aux épingles que vous créez. Voici les principales étapes qu’il faut suivre.

  • Comme toujours, il faut créer un compte professionnel avec une petite description.
  • Vous allez créer des tableaux, dans lesquels vous allez publier vos épingles.
  • Vous créez ensuite des épingles, c’est une image comme sur instagram que vous postez sur votre compte pinterest. Ces épingles doivent être travaillées, c’est-à-dire que vous devez faire une petite description, mettre un lien vers votre produit en affiliation par exemple. Imaginez que l’épingle est une image sur un blog où vous devez mettre le titre, la description pour travailler le SEO.
  • Vous redirigez soit vers vos produits en affiliation, mais je vous conseille de passer par un intermédiaire. Les gens ne vous connaissent pas, et le taux de conversion est très faible. Donc créez un tunnel de vente ou mettez un lien vers votre chaîne YouTube pour créer d’abord une relation avec vos visiteurs.

Il n’y a rien de compliqué sur pinterest, il faut simplement publier beaucoup et augmenter le nombre de visiteurs mensuels et des clics.

Les réseaux sociaux permettent d’obtenir beaucoup de visiteurs  vers vos offres et donc plus de clics. Mais vous avez d’autres moyens gratuits sur Google pour booster vos ventes.

Quora

Très peu connu, mais c’est une excellente source de trafic. Le but est de répondre aux questions les plus posées dans votre niche. Et de cette manière, vous allez avoir beaucoup de vues sur vos réponses donc plus de clics sur vos liens. Attention, les liens affiliés sont interdits, mais comment faire du coup ? Il suffit de mettre un lien vers votre page de capture par exemple. Mais si vous avez un blog, vous partagerez vos articles et ça passera mieux. 

Comme pour les réseaux sociaux, vous devez créer un compte, remplir vos informations et vos compétences. Les gens vont voir votre profil, s’abonner à vous et vous suivre. Vous ne devez pas simplement poser vos liens et de partir comme un voleur. Vous serez signalés et vous n’aurez aucun résultat. L’objectif, c’est d’apporter de la valeur, répondre honnêtement aux questions avec 200 à 500 mots. 

Chaque jour, je réponds à trois ou quatre questions et ça me prend une heure. Mais au final je suis gagnant, car j’ai beaucoup de vues sur mes réponses, même après plusieurs mois (Comme sur Pinterest, le contenu est référencé contrairement à facebook ou instagram). Donc, il est possible d’avoir plus de clics et plus de chance d’avoir des prospects intéressés par votre contenu.

Sur Google, vous avez une autre source sous-estimée, délaissée, il s’agit des forums.

Les forums

Les forums bien nichés et actifs permettent d’avoir beaucoup de prospects un peu comme sur Facebook. Le principe reste le même, vous vous inscrivez et vous apportez de la valeur. Vous allez aider les autres en répondant à leurs questions. Ne pensez pas tout de suite à placer votre lien, vous serez vu comme un spammeur. Répondez aux gens et après un certains temps, rajoutez dans la signature le lien vers votre page de capture.

Ce qui est bien avec les forums, c’est qu’ils permettent d’avoir des backlinks (des liens) pour votre blog. Même si vous n’en avez pas, créez votre blog et montez-le doucement. Vous verrez que vous allez avoir du trafic vers votre blog et des visites vers votre lien affilié ou page de capture.

Faire des vidéos sur YouTube

Même s’il est important d’avoir un blog aujourd’hui, YouTube peut parfaitement remplacer un blog. Car il permet de référencer vos vidéos, ce qui vous permettra d’avoir du trafic organique gratuit comme pour un blog. Pour cela, vous devez faire des vidéos autour de mots-clés de votre thématique. Chaque vidéo que vous postez va travailler pour vous-même après quelques années après. 

Parlez que de votre thématique et rien d’autre, restez régulier et surtout faites un appel à l’action. Dites clairement ce que vos visiteurs doivent faire. S’inscrire directement via votre lien affilié ou rejoindre votre liste email. Même si la vidéo attire plus de monde que l’écrit donc le blog. Les personnes les plus qualifiées proviennent surtout des blogs. 

L’idéal est d’être dans les deux plateformes pour avoir plus de trafic. Mais je vous conseille de choisir celle qui vous correspond le mieux. Si vous ne voulez pas vous montrer, préférez le blog. Même si vous n’aimez pas écrire, vous pouvez toujours retranscrire vos vidéos.

D’autres moyens pour faire de l’affiliation sans blog

Il existe plusieurs astuces pour faire de l’affiliation sans site web qui demandent un peu de travail. Elles sont efficaces, mais demandent du temps et de l’investissement personnel.

Les articles invités

D’accord, vous n’avez pas de blog ! Mais vous allez le créer aujourd’hui tout de suite, vous allez contacter d’autres blogueurs de votre thématique pour leur proposer votre article sur un avis de votre produit. Si le blogueur a par exemple 1000 visites par jour, une partie va lire votre article et va cliquer sur votre lien pour en savoir plus. Vous avez gagné, vous avez fait d’une pierre deux coups. Vous avez du trafic et un backlink pour être bien référencé.

L’ebook

Oui ça prend du temps pour créer un ebook, mais je ne vous demande pas d’écrire un roman. 30 pages suffisent pour créer un ebook que vous allez distribuer. Si vous voulez des solutions faciles, vous aurez les résultats des gens qui utilisent les solutions rapides et faciles. Vous allez écrire ou faire écrire votre ebook et vous rajoutez vos liens un peu comme dans un article de blog. Vous pouvez même à la fin de l’ebook recommandez les outils que vous utilisez, les réseaux sociaux, votre futur blog ou vers vos formations.

La publicité payante

Si vous regardez votre fil Facebook ou sur les vidéos YouTube, vous remarquez que beaucoup de personnes se lancent dans la publicité payante. C’est très bien, ça va vous permettre de scaler vos résultats, c’est-à-dire faire passer vos résultats à une grande échelle. Mais cette stratégie est réservée aux plus expérimentés. Donc si vous êtes débutants, je vous recommande de commencer par les techniques gratuites. Quand vous aurez maîtrisé et optimisé votre tunnel de vente, à ce moment-là, vous pouvez vous lancer. Mais si vous ne savez pas combien vous rapporte un prospect, inutile d’aller plus loin. 

La première fois que j’ai fait de la publicité facebook, j’ai payé 40 euros environ, j’ai redirigé les visiteurs vers la page de capture du marketeur. Je n’ai pas pensé à capturer leurs mails pour les relancer. Vous imaginez bien les résultats, quelque inscrits, mais zéro conversion, car le programme coûtait 497 euros. 

Aujourd’hui après avoir fait du dropshipping, je maîtrise la publicité Facebook, mais je préfère les méthodes gratuites qui sont forcément lentes. Mais quand vous serez avancé au niveau marketing, la publicité Facebook ou la publicité payante en général va exploser vos résultats. Vous n’êtes pas limité à 1000 ou 2000 euros par mois. Vous pouvez aller loin tant que vous êtes rentable. 

Imaginez la situation suivante : Le produit coûte 197 euros et vous avez une commission de 50 %. Vous avez un CPA (coût par achat) de 30 euros, donc vous avez un client qui achète le produit tous les 30 euros dépensés dans la publicité. Vous faites 60 euros de bénéfice ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin si vous êtes rentable ? 60 euros par vente, 660 pour 10 ventes, …etc. Ça n’a aucune limite tant que vous êtes rentable. C’est juste un exemple pour vous montrer la puissance de la publicité payante. Le CPA peut varier évidemment selon plusieurs paramètres.

Faire de l’affiliation sans site n’a pas une énorme incidence sur votre business surtout si vous avez mis en place plusieurs sources de trafic. Comme je l’ai évoqué dans l’introduction, un blog est juste une source de trafic parmi d’autres. Mais toutes les sources de trafic ne se valent pas. 

Avoir un blog est recommandé pour avoir une vitrine de votre activité, pour avoir un trafic organique grâce au SEO. Des visiteurs vont arriver sur votre blog en masse par centaine voire des milliers, alors que vous avez arrêté de publier, il y a un moment. Par contre, sur les réseaux sociaux, vous devez toujours publier et être actif si vous voulez que votre communauté continue à vous suivre. 

Faire de l’affiliation sans site est plus rentable sur le court-moyen terme. Il vous suffit de créer une page de capture, aller chercher vos prospects, là où ils sont et de leur envoyer vos offres promotionnelles. Mais, un blog est très utile si vous avez une stratégie sur le long terme

Il est important de créer un blog, car il vous appartient. Vous pouvez mettre vos liens comme vous semble. Parler de ce que vous voulez et surtout démontrer votre expertise dans votre niche.

Comment faire de l’affiliation sans site internet ?
4.9 (97.89%) 38 votes
perdu.cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *