DEVENIR ENTREPRENEUR : un métier de rêve alors pourquoi tant d’échecs ?

Et toi tu fais quoi dans la vie ? « Je suis entrepreneur…enfin j’aimerais bien devenir entrepreneur plutôt, j’ai plein d’idées« . Pourtant 10 ans après, nous retrouvons 95% de ces personnes toujours au même point. Certains auront vite abonné. Alors pourquoi ce métier qui permet tant de liberté et fait tant rêver connaît autant d’échecs ? N’est-ce vraiment que de la faute de l’individu ou des circonstances difficiles pour évoluer dans ce milieu ?

1. DEVENIR ENTREPRENEUR : Une liberté difficile à atteindre qui demande beaucoup d’auto-discipline

Quand on souhaite devenir entrepreneur  (on parle aussi d’être indépendant)  c’est donc n’être dépendant de personne (ni d’un patron qui nous dit quoi faire, ni d’un prof qui nous dit comment apprendre) et tout repose sur soi-même.

Il faut trouver la volonté et le courage de savoir travailler seul. Ce n’est pas donné à tout le monde.

Après tout, personne ne nous engueulera parce qu’on n’a pas écrit notre article cette semaine. Ou alors on sera au pire contacté par 2-3 fans qui se demanderont si tout va bien mais rien de méchant.

C’est ce qui pousse alors l’entrepreneur à parfois vite se laisser aller par le farniente en se disant « de toute façon, personne ne pourra m’en vouloir« .

Et cette nouvelle liberté dont possède l’entrepreneur peut vite lui être défavorable : ne se sentant sous aucune réelle obligation, il se laisse aller pendant une journée qui se transforme en une semaine puis en un mois.

Il se rend compte alors qu’il n’a que très peu avancé dans son projet et culpabilise rapidement. Il se demandera alors s’il est vraiment fait pour être entrepreneur.

Après tout, si on prend le cas des [sociallocker id= »117 »] étudiants qui vont à la fac : beaucoup plus de liberté qu’au lycée mais aussi beaucoup plus d’échecs qu’au lycée. Au lycée, nous sommes encadrés, nous sommes obligés de travailler sous peine de sanctions et il y a environ 95% de réussite.

A la fac, aucune sanction, aucune obligation de venir en cours et il n’y a que 30% de réussite. Pour l’entrepreneur, c’est la même chose, la liberté que cela engendre conduit à beaucoup plus d’échecs. [/sociallocker]

 

2. L’entrepreneur ne se pose pas assez les bonnes questions

Quand je réfléchis à la question du « Pourquoi autant d’entrepreneurs échouent? » je ne peux pas m’empêcher de repenser à ma propre façon d’y avoir accédé.

Quand j’ai découvert ce nouveau monde, je voulais vraiment y arriver. Je suis partie de chez mes parents, je me suis pris un appartement. J’avais aussi mes études de droit à payer en plus.

Ainsi je me mettais une certaine pression : je n’avais pas d’autres choix que de réussir à gagner de l’argent sur internet pour assumer mes actes. Pouvoir garder cette indépendance et cet appartement plutôt de retourner vivre chez mes parents.

Beaucoup d’entrepreneurs ont peut-être leur femme, leur mari, leur parent ou leur patron qui sont prêts à être là en cas d’échecs ou le temps de démarrer leur entreprise. Mais ainsi ils ne savent quoi réellement perdre. Ils peuvent se booster beaucoup plus vite en s’imposant ainsi une façon de vivre : ce sera réussir ou rien.

Il faut aussi savoir se demander : « Qu’est-ce que je veux éviter en devenant entrepreneur? » et faire toute une liste qui peut ressembler à celle-ci :

La liste :

  • Éviter d’être enfermé dans un bureau quand il fait chaud alors que je pourrai être à la plage
  • Ne pas voir le jour (le matin en allant bosser et le soir en revenant je ne vois que la nuit)
  • Ne pas manger tard le soir seul car je termine à des heures pas possible

 

  • Louper les petites histoires quotidiennes de mes enfants et de les voir grandir
  • Ne pas devoir écouter chaque jour mon collègue si pessimiste qui me déprime à force
  • Devoir compter chaque euro car je gagne toujours le même salaire

 

  • Ne pas pouvoir acheter les mêmes jouets à mes enfants que les autres enfants de parents plus riches
  • Pouvoir pleinement m’épanouir dans ma passion et continuer de bosser pour le rêve de mon patron et non le mien

 

  • Devoir supplier mon patron d’avoir 2 semaines de congés au mois d’Août
  • Ne pas espérer sur le hasard pour ne pas bosser le soir de Noël
  • Mourir avec 10 000 regrets parce que j’ai eu peur de lancer mon business

 

La liste peut-être longue mais quand on établit sa propre liste et qu’on se rend vraiment compte à quel point on est dans la douleur dans notre situation actuelle. C’est pour cela qu’on veut être à son compte alors les choses peuvent commencer à changer.

 

50% des entreprises créées disparaissent avant d’atteindre leur sixième année d’existence

 

3. Il faut travailler pour les autres et non pour soi

Ce titre peut paraître contradictoire car on peut penser : aller travailler pour son patron et non pour soi. Mais ce n’est pas ainsi qu’il faut le comprendre.

Ce que je veux dire par là, c’est que le bon entrepreneur qui réussit c’est celui qui veut un business pour faciliter la vie des gens (et non la sienne, même si oui ça y contribue). L’entrepreneur qui réussit est passionné pour que par le biais de son business la vie des gens soit meilleure, à son échelle.

Par exemple : l’entrepreneur qui veut créer une plateforme pour héberger des musiques ne veut pas juste se faire de l’argent et partir sur une île, ce qu’il veut c’est rendre la musique accessible et que l’expérience utilisateur ne soit qu’améliorée.

Par exemple en ouvrant une fenêtre avec les paroles de la musique sélectionnée pendant l’écoute ou alors en jouant à un jeu en rapport avec la musique ou avec des playlists selon les humeurs.

Pour réussir en tant qu’entrepreneur demandes-toi alors : Comment je vais pouvoir rendre le monde meilleur avec mon business ? Comment je vais pouvoir faciliter la vie de mes clients avec mon projet ? 

 

4. Un apprentissage constant…l’entrepreneur est un éternel étudiant

 

Si tu es passionné par ton domaine et souhaites te lancer dedans, tu penses peut-être connaitre déjà énormément de choses. C’est vrai mais tu peux encore en apprendre davantage.

Pour devenir un bon entrepreneur il faut cet état d’esprit « d’apprendre chaque jour pour devenir meilleur que la veille ». Que ce soit dans la façon de développer ton business, dans ta thématique, sur les réseaux sociaux, sur la façon de vendre…etc.

Il existe de nombreux livres pour démarrer et apprendre, voici un article que j’avais écrit pour un site de marketing au Canada : « 7 livres à lire pour réussir en tant qu’entrepreneur »

 

Et toi quel est ton point de vue sur les entrepreneurs qui échouent ?

DEVENIR ENTREPRENEUR : un métier de rêve alors pourquoi tant d’échecs ?
Notez cet article

En cadeau, je t'offre mon EBOOK AUDIO "17 petites actions pour générer 587€ dans les 30 prochains jours grâce à l'affiliation"

0 comments
0 likes
Next post: Comment faire sa première Vidéo sur YouTube ?

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
 width=

Hello, je suis Nina Habault, connue sous le Pseudonyme "Mlle Webmarketing". Je suis spécialisée dans L'affiliation Marketing. Cela signifie que je vous aide à gagner de l'argent en restant dans votre maison, magique non ? En savoir plus

Rejoins les 33 000 abonnés sur ma chaine Youtube :

Ma formation sur l’affiliation :
Ma formation sur le blog :
février 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728